Chanter, c’est bon pour le moral !

chanter-bon-moral.jpg

Vous aimez chanter sous la douche ? en voiture ? en marchant ? Vous avez tout bon ! Chanter, ça donne la « pêche » ; ça remonte le moral, ça met du baume au coeur. Et c’est la science qui le dit ! Explications :

Commençons par un peu de technique

L’action de chanter crée des vibrations à l’intérieur de notre organisme, du ventre jusqu’aux clavicules. Ces vibrations sollicitent l’ensemble des cellules de notre corps. Ces dernières produisent alors des endomorphines, célèbres pour procurer une sensation de bonheur. C’est la fameuse « hormone du plaisir ». Quand on chante, on produit également de la dopamine, une molécule biochimique qui agit sur notre système nerveux ; et insuffle un sentiment général positif. Donc, quand vous êtes déprimés, prenez un cours de chant plutôt qu’un anti-dépresseur !

C’est un anti-stress naturel

Chanter, c’est apprendre à respirer par le ventre. Cette respiration ventrale (respiration innée du nouveau-né, que nous oublions trop rapidement en grandissant) apaise. Elle unifie notre corps et notre mental. Cette respiration, une fois apprise, vous servira toute la vie ! Un moment stressant au boulot ? Faites quelques respirations ventrales et retrouvez votre calme en un clin d’œil !

Ca booste l’estime de soi

Chanter en groupe, unir sa voix aux autres, est un moyen simple et agréable de booster son estime de soi et vaincre sa timidité. Des chercheurs ont démontré que la chorale, plus que tout autre activité, favorisait le lien social et le bien-être individuel. Chorale de quartier, d’entreprise, d’école… il y en a pour tous les goûts !

Ca fait plaisir …

Des paroles qui nous touchent, une mélodie qui nous berce, un effet «madeleine de Proust »… Il y aurait bien une recette de la chanson « bonheur » ! D’après Jacop Jolij, chercheur en neuro-sciences aux Pays-Bas en voici les 3 ingrédients incontournables : des paroles positives, un rythme « allegro » (joyeux en italien) et une tonalité de notes en gamme majeure (c’est une histoire d’écart de tons entre les différentes notes. Pour en savoir plus, il y a Internet). Plus simplement, chanter ou fredonner par coeur un air qui nous plaît, permet de déconnecter, de nous couper quelques instants du mental, pour reprendre des forces. Bref, une forme de méditation comme une autre… Alors, activez votre play-list personnelle, écoutez (c’est bien mais vous êtes passif) et chantez (c’est mieux, vous devenez actif et activez les fameuses hormones)… « Tout finit par des chansons » disait Beaumarchais… Et si tout commençait « en chantant » ? Lyrique, Variétés, Jazz, Slam ou Gospel, il ne vous reste qu’à choisir votre style, les meilleurs cours sont sur PoPMyVoice!

Aucun commentaire n’a encore été posté.

Ajouter votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *